top of page
  • Photo du rédacteurLa Direction Générale

Contre l’application de la loi immigration, le Conseil d’administration de la Fédération des acteurs de la solidarité Bretagne, appelle à participer aux marches.





Les associations membres de la FAS, les fédérations régionales et nationales sont sous le choc du vote de la loi immigration le 19 décembre. Intervenant après une lente mais constante dégradation des moyens et conditions d’intervention des associations au cours des derniers mois, s'agissant notamment d'entraves répétées à l’inconditionnalité de l'accueil. Le vote de cette loi constitue en tout état de cause un point de bascule dont l'ampleur sera pleinement fixée à l’issue de son examen par le Conseil constitutionnel attendu fin janvier. Elle comporte toute une série de dispositions portant atteinte à l’accès aux droits (travail, santé, hébergement, logement), de nature à fragiliser plus encore l’inconditionnalité de l’accueil, dégradant gravement les conditions d’action des travailleurs sociaux et des bénévoles. Ces décisions forgent des réalités et un message hostile à l’accueil et à l’intégration contraire aux principes républicains.

35 vues0 commentaire

コメント


bottom of page